En directAlgérie

Une pénurie de lait se profile…  « L’enfer est pavé de bonnes intentions » (APOCE)

Algérie – Tout le monde connait les pénuries de lait qui frappent le marché périodiquement. Tensions entre producteurs, fournisseurs et autres problèmes d’ordre organisationnel, souvent, incompréhensibles d’ailleurs. Pour autant, une nouvelle raison fait son apparition cette année.

Elle fait suite à la décision des autorités d’interdire aux commerçants d’exposer leurs produits à l’extérieur de leurs établissements. Une décision aux louable intentions. Pourtant…

Problème : les marges sur le lait sont très maigres, alors que le produit, lui, est très volumineux et nécessite beaucoup d’espace. La solution pour beaucoup de commerçants est tout simplement de ne plus le vendre.

Rien que pour la Capitale, 20% des commerçants, soit un sur cinq, refusent tout simplement de le proposer à la vente. C’est ce qu’avance comme chiffre à ALG24, ce samedi 22 septembre, le président de l’Association de protection du consommateur (APOCE). 

Une situation qui n’a, sans doute, pas été prévue lors de la mise en œuvre de la démarche.

« Lenfer est pavé de bonnes intentions »

Bien que l’intention est, évidemment, louable, fore est de constater qu’elle pèche, ne serait-ce que par un manque de connaissances des réalités du terrain et d’anticipation sur les conséquences d’une telle mesure, aussi louable soit-elle.

Pour Mustapha Zebdi : « c’est une décision correcte et bénéfique pour le consommateur. Mais il faut tenir compte de la réalité du terrain ». Et d’ajouter que cette situation si elle n’est pas mieux réfléchie « risque de créer une pénurie de lait. Et revoir la résurgence de la vente par les distributeurs dans leurs camions ».

Lire aussi : Pénurie du lait : Bouazghi accuse les distributeurs

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close