AlgérieSociété

Permanence de l’Aïd el-Fitr : Les chiffres du ministère sont-ils justes ?

Algérie – Les chiffres officiels fournis par le ministère du Commerce concernant la permanence de l’Aïd El- Fitr sont en total contradiction avec la réalité du terrain, jugent de nombreux  algériens qui ont du mal à s’approvisionner en produits alimentaires de base durant les deux jours de l’Aid El Fitr.

Comme chaque  année,l’activité commerciale durant l’Aïd El -Fitr est devenue un problème récurrent. Les chiffres communiqués par le ministre du Commerce, Said Djellab ne correspondent pas à la réalité ! Tel est le constat fait ces deux derniers jours  par de nombreux algériens.

En dépit de la réglementation imposée par la tutelle, de nombreux commerçants ont fermé leurs magasins au grand dam des autorités et des citoyens. Le lait manque cruellement. Pareil pour le pain, et les fruits et légumes, témoignent les algériens

Ceux qui sont plus avertis ont constitué leurs stocks de pain et du lait quelques jours avant l’Aïd et ce,pour éviter cette  situation contraignante.

 » 99, 29 % des commerçants ont assuré la permanence » durant l’Aïd El- Fitr (Aït Abderrahmane Abdelaziz)

En réponse à cette question, le directeur générale de la régulation et l’organisation des activités, Aït Abderrahmane Abdelaziz, affirme,ce dimanche,sur Ennahar que la plupart des commerçants ont suivi les consignes de la tutelle . »99, 29 % des  commerçants ont respecté la réglementation et ont assuré la permanence durant les deux jours de l’Aïd ».

M. Ait Abderahman  ajoute à titre d’exemple que  » plus de 50  % des boulangeries à Alger ont été ouvertes pendant l’Aïd El Fitr » .

19 000 infractions commerciales enregistrées pendant le Ramadhan

« C’est normal que les quelques commerçants baissent leur rideaux  pour célébrer l’Aïd comme tout le monde ! En tout  cas  » sur les 600 boulangeries existantes, 470  boulangeries ont été ouvertes dans la capitale», a-t-il réitéré.

Par ailleurs, M. Aït Abderrahmane déclare que le ministère du Commerce a enregistré pas moins de 19 000 infractions commises par des commerçants pendant le mois de ramadhan déclare .

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close