SociétéAlgérie

Peste des petits ruminants : Ces marchés informels qui menacent le bétail !

Algérie – Malgré la décision de fermeture des marchés hebdomadaires de bétail pendant un mois et l’interdiction de toutes formes de déplacement du cheptel, l’informel prend toujours le dessus.

Les services vétérinaires du ministère de l’Agriculture semblent être impuissants face à ce phénomène qui accentue les risques de pertes de moutons, menacés par la peste des petits ruminants  PPR, depuis quelques semaines en Algérie.

Plusieurs marchés de moutons improvisés ont vu le jour, comme ce fut le cas à Tiaret plus exactement à Takhemaret  Hammadia, où les services concernés sont intervenus pour empêcher les éleveurs à recourir à cette pratique interdite, rapporte le site d’Ennahar.

D’autres anomalies ont été enregistrées par les services du ministère.Beaucoup d’éleveurs ont initialement refusé de déclarer les cas présumés de fièvre aphteuse par crainte de la décision d’abattre leur bétail, rapporte la même source.

Les services  vétérinaires ont enregistré de nombreuses  pertes de  moutons, faute de non respect des instructions données par les vétérinaires. Tiaret, en particulier la daïra de Sougare a été touchée par ce problème.

Selon le ministère de l’Agriculture, la maladie, officiellement reconnue, a déjà fait des ravages dans 12 wilayas, avec la perte d’au moins 1.000 têtes d’ovins.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close