En direct

Pétrochimie: Sonatrach en négociations avec des partenaires étrangers pour cinq projets

 Le groupe pétrolier national Sonatrach mène des négociations avec divers partenaires internationaux technologues pour la réalisation en partenariat de cinq projets pétrochimiques, a déclaré aujourd’hui à Alger le Pdg de la compagnie nationale, Amine Mazouzi.

 Selon M. Mazouzi qui s’exprimait lors de la cérémonie de signature d’un contrat avec le groupe japonais JGC, il s’agit du projet de complexe de craqueur ethane et GPL d’un (1) million de tonnes d’éthylène, du projet de complexe de PDH PP d’une capacité de 600.000 tonnes et du projet de complexe de méthanol et dérivés d’une capacité d’un (1) million de tonnes.

 Les deux autres projets concernent le complexe de caoutchoucs synthétiques ainsi que le projet de complexe de pneus de 5 millions d’unités.

 M. Mazouzi a souligné que le groupe a lancé, toujours dans le domaine de la pétrochimie, trois projets en effort propre dont le premier concerne le projet de réhabilitation de l’unité éthylène du complexe pétrochimique de Skikda pour produire 120.000 tonnes par an d’éthylène.

 Les deux autres contrats de réalisation d’un complexe de production de méthyl tert-butyl éther  (MTBE) d’une capacité de 200.000 tonnes/an et du projet de complexe de alkyl linéaire de benzène (LAB) d’une capacité de 100.000 tonnes/an seront signés en décembre en cours et janvier prochain respectivement.

Par ailleurs, la réalisation de l’ensemble des projets menés par Sonatrach au cours de l’année 2016, portera la capacité de raffinage du groupe à 50 millions de tonnes et permettra de couvrir les besoins du marché national en produits pétroliers à l’horizon 2040, selon le premier responsable de la compagnie nationale des hydrocarbures.

 Ces projets structurants pour la compagnie sont le Revamping des satellites sud de Hassi Messaoud qui devrait apporter jusqu’à 2 millions de tonnes de pétrole par an en plus à partir de 2019.

 Il s’agit également de la reprise du Revamping de la raffinerie d’Alger et du Boosting 3 de Hassi R’mel, dont le contrat a été signé mercredi, et qui apportera plus de 400 milliards de m3 de gaz.

 Sonatrach a signé en 2016 plusieurs accords « majeurs » avec ses partenaires soit pour prolonger la durée de ces partenariats soit pour élargir la coopération à de nouveaux domaines comme la pétrochimie, le raffinage et les énergies renouvelables.

 En matière de raffinage, Sonatrach a lancé un programme de réalisation de quatre raffineries, d’une capacité de cinq millions de tonnes chacune et situées à Hassi Messaoud, Tiaret, Skikda et Arzew.

 Pour l’optimisation et la valorisation des produits issus de la raffinerie de Skikda, deux autres projets sont lancés à savoir le complexe de cracking du Fuel d’une capacité de 4,5 millions de tonnes pour la maximisation de la production du gasoil, et deux complexe de reforming de Naphta d’une capacité globale de 3,4 millions de tonnes pour la maximisation de la production des essences.

 Aussi, la mise en service des projets de réhabilitation des raffineries de Skikda et d’Arzew a permis la réduction des importations de gasoil et d’essences de l’ordre de 1 milliard de dollars.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close