Economie

Pétrole: les ministres russe et saoudien réunis au Qatar, le Brent à 35 dollars

Les ministres russe et saoudien du Pétrole ont entamé mardi à Doha une réunion, à laquelle participent leurs homologues du Qatar et du Venezuela, alors qu’un excès chronique de l’offre plombe les prix sur les marchés, a indiqué à l’AFP un responsable du Qatar.

Comme on lui demandait si la réunion avait commencé, le responsable qatari a répondu “oui”, ajoutant que “tous les ministres” des quatre pays y participent dans un grand hôtel de Doha.

Il s’agit d’une rare rencontre entre le Saoudien Ali Al-Nouaïmi et le Russe Alexander Novak –dont les pays sont parmi les plus gros producteurs de brut au monde– depuis que les prix du pétrole ont chuté pour perdre jusqu’à 70% de leur valeur depuis la mi-2014.

L’Arabie saoudite est chef de file de l’Opep, tandis que la Russie n’est pas membre du cartel, auquel appartiennent le Qatar et le Venezuela, représentés à la réunion de Doha respectivement par Mohammed Saleh Al-Sada et Eulogio del Pino.

A l’origine de l’effondrement des cours du pétrole, une offre excédentaire que ne parviennent plus à éponger des économies, notamment de Chine où la consommation s’essouffle.

Le royaume saoudien exigeait la coopération des producteurs non membres de l’Opep, Russie en tête, pour envisager une réduction de l’offre et tenter de soutenir les prix.

L’annonce dans la nuit d’une possible réunion entre les ministres russe et saoudien à Doha avait déjà orienté les prix à la hausse mardi matin. Dans les échanges électroniques en Asie, le baril de Brent de la mer du Nord, la référence européenne du brut, pour livraison en avril, gagnait 1,15 dollar à 34,54 dollars. Le baril de “light sweet crude” (WTI) progressait de 1,33 dollar, à 30,77 dollars, par rapport à sa clôture de vendredi.

La réunion pétrolière à Doha intervient alors que, paradoxalement, de vives tensions opposent sur la crise syrienne la Russie, alliée du régime de Damas, et l’Arabie saoudite qui soutient des groupes armés hostiles au président Bachar el-Assad.

AFP

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!