En direct

PJD : suggestion d’un mandat présidentiel de 7 ans

    "Notre parti a proposé d’opter pour un mandat présidentiel de sept ans sans limitation du nombre de mandats, à l’exception des candidats dont l’âge dépasse 65 ans, pour qui le nombre de mandats doit être limité à un seul", a indiqué M. Khalfa dans une déclaration à la presse au sortir de sa rencontre avec le ministre d’Etat, directeur de cabinet de la présidence de la République, Ahmed Ouyahia, chargé de mener les consultations sur le projet de révision constitutionnelle.

    Dans le même registre, M. Khalfa a ajouté que le candidat à la présidentielle "doit résider de manière permanente en Algérie et ne doit pas prétendre à une autre nationalité, avant et après sa candidature", ajoutant par ailleurs que le Premier ministre doit prêter serment devant le président de la République, après sa désignation, lui et son gouvernement.

   Le président du PJD a également suggéré de mettre en place une Constitution "à long terme qui ne doit pas être modifiée ou amendée tous les cinq, dix ou vingt ans", affirmant que son parti a approuvé l’amendement de 38 articles de l’actuel projet de Constitution, suggéré 10 articles et émis une seule réserve".

   Concernant les institutions consultatives, M. Khalfa a appelé à la création d’un haut Conseil de la jeunesse et un haut Conseil politique comprenant des partis politiques et des personnalités nationales.

    Il a en outre réaffirmé que l’islam doit demeurer religion de l’Etat, préconisant aussi la création du poste de mufti de la République. APS

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close