AlgérieEconomie

PLF-2019: Pour le Gouvernement, un baril de pétrole à 92 dollars pour sortir de la crise

Algérie – Ceux qui se réjouissaient d’un baril de pétrole à près de 80 dollars risquent d’être déçus.

ALG24 s’est procuré ce jeudi le « Rapport de présentation de l’Avant-projet de Loi de finances 2019 (PLF-2019) », examiné dimanche dernier lors d’une réunion du gouvernement présidée par le Premier ministre Ahmed Ouyahia.

Dans son chapitre « Les contraintes et défis pour l’économie nationale en 2019 », ce rapport ne prévoit pas une sortie de la crise tant que le baril de pétrole est à moins de 92 dollars.

Selon le PLF-2019, « dans un tel contexte de baisse des quantités exportées, la valeur des exportations d’hydrocarbure s’élèverait,en prévision en 2019, à 33,2 milliards de dollars, calculée sur la base d’un prix du marché de baril prévu à 60 dolllars en 2019 ».

Ainsi, il est expliqué qu’avec « un profil de la balance des paiements qui se caractérise par un repli des exportations d’hydrocarbures, un niveau marginal des exportations non-hydrocarbures, des importations de marchandise en réduction mais restant, néanmoins élevées et un déficit structurel de la balance des services, le compte extérieur continuera d’enregistrer des déficits ce qui réduira les réserves de change ».

A cet effet, « la balance des paiements nécessiterait, pour qu’elle soit équilibrée en 2019, un prix du baril de pétrole brut de 92 dollars ».

Lire aussi : Algérie : Le PLF2019 prévoit un effondrement des réserves de changes

 

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. La seule solution pour sortir de cette crise c votre départ à tous,c vous les responsables de cette faillite ,impardonnable ,20 ans de pouvoir absolu et on compte toujours sur le petrole pour nous sauver. La planche à billets n’a pas suffi,que reste-il comme solution?? Le FMI?? On est sorti de ses griffes une fois grâce au prix du petrole,mais cette fois-ci c fini,ça sera la perte de souveraineté ,la mise sous aide-protectorat. Malheur à vous,vous empêchez les industriels de réduire les importations,d’augmenter les exportations non-hydrocarbures parce qu’ils ne sont pas du clan. Malheur à vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close