Monde

Pluie de chaussures contre l'ambassade israélienne à Buenos Aires

  •    Après avoir suivi aux abords de l’ambassade israélienne les harangues de plusieurs orateurs critiquant l’offensive de Tsahal, les manifestants, qui avaient enlevé leurs chaussures, les ont lancées, en signe de protestation, contre la représentation diplomatique hermétiquement bouclée et sous surveillance policière.
  •  
  •    "Israël hors de la Palestine !", "Arrêt des massacres à Gaza !", lisait-on notamment sur les pancartes brandies par les protestataires, dont la plupart portaient des keffieh (foulard palestiniens) et auxquels s’étaient joints  des membres d’organisations de gauche.
  •  
  •    La communauté arabe d’Argentine compte environ 700.000 membres, soit la deuxième plus forte population d’origine arabe d’Amérique du Sud après celle du Brésil (plus de 10 millions), selon l’Organisation Islamique pour l’Amérique Latine (OIAL).
  •  
  •    La communauté juive est, quant à elle, forte de quelques 300.000 personnes.
  •  
  •    L’AMIA (Association Mutuelle Israélite Argentine) avait organisé début janvier dans ses bureaux une manifestation de soutien à Israël, tout en déplorant les morts de Palestiniens et d’Israéliens innocents.
  •  
  •    Le 18 juillet 1994, l’AMIA avait été victime d’un attentat à la voiture piégée contre son siège qui avait coûté la vie à 85 personnes et fait 300 blessés à Buenos Aires.
  •  
  •    Les deux communautés vivent en principe en bonne intelligence en Argentine, pays à forte immigration.
  •  
  •    
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *