SociétéAlgérie

Plus de 1200 personnes partagent un Iftar à la place Audin (Alger)

Algérie – Plus de 1200 personnes ont partagé, dans le cadre du programme de solidarité tracé pour le mois sacré de Ramadhan, l’iftar vendredi soir à la place Audin (Alger-centre).

Cette action programmée dans le cadre de la  deuxième édition de l’initiative “vivons ensemble en paix” s’inscrit dans “le cadre des activités de solidarité organisées durant le mois sacré afin de consacrer la solidarité au sein de la société algérienne avec les plus démunis et les gens de passage”, a précisé à l’APS le maire de la commune d’Alger centre, Abdelhakim Bettache, ajoutant que cette initiative a coïncidé avec la journée internationale de l’enfance.

A ce propos, M. Bettache a indiqué que ces 1200 personnes sont originaires de plusieurs wilayas dont Alger, Oran et Béjaia ainsi que de  plusieurs pays frères et amis, outre des ressortissants syriens et africains, soulignant que la pluie a empêché un grand nombre de citoyens d’y prendre part.

Le responsable a rappelé dans ce sens l’interdiction, tous les vendredis du mois sacré de Ramadhan, à partir de 21h30, de la circulation des véhicules à partir de la Rue Didouche Mourad jusqu’à la Rue Larbi Ben M’hidi et la Grande Poste pour faciliter l’organisation d’évènements et de manifestations.

Approché par l’APS, Rachid de Bouira (34 ans) ouvrier dans une entreprise de construction a salué l’initiative qui illustre les valeurs ancrées dans la société algérienne.

“J’ai entendu parler de cette initiative via les réseaux sociaux et j’ai décidé de partager cette expérience avec ma famille”, a déclaré une ressortissante algérienne résidant en France qui était accompagnée de ses fils et petits-fils.

Pour sa part, Miriam, une réfugiée nigérienne (17 ans) a salué cette initiative, mettant en avant “l’hospitalité de l’Algérie et la générosité du peuple algérien”.

Rabah, un septuagénaire a dit pour sa part que cette initiative reflétait les valeurs des citoyens algériens et constituait une opportunité de se rappeler l’ambiance familiale ramadhanesque d’antan.

De son côté, un ressortissant malien a qualifié l’initiative de “modèle” à suivre, car permettant de “renforcer les relations humaines entre les peuples et jeter des ponts d’amitié notamment en de telles occasions”.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!