Monde

Plus de 130 morts dans des heurts tribaux au Darfour

      Plus de 130 personnes ont été  tuées lors d’affrontements tribaux au Darfour, dans l’ouest du Soudan, a  rapporté vendredi un chef de tribu.    "Les combats durent depuis hier (jeudi) soir et nous avons enregistré 37  morts dans nos rangs", a affirmé sous le couvert de l’anonymat un chef de la  tribu arabe des Beni Halba, qui a assuré que 100 membres de la tribu rivale des  Gimir avaient également été tués.    Les dirigeants de cette tribu ne pouvaient être joints dans l’immédiat.    Selon le chef des Beni Halba, un conflit territorial est à l’origine de ces  combats à Edd al Fursan, à environ 100 kilomètres au sud-ouest de la capitale  du Darfour-Sud Nyala.    "Ce sont nos terres et ces gens vivent dessus", a-t-il dit.    Ce type de violences est souvent lié à une concurrence pour s’approprier  des ressources comme l’or ou l’eau au Darfour où des tribus noires s’étaient  soulevées en 2003 contre le pouvoir central de Khartoum, dominé par les Arabes.    Bien que les violences aient diminué, des combats entre rebelles et forces  gouvernementales, des querelles tribales et le banditisme continuent d’affecter  la région. 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!