Economie

Plus de 300.000 tonnes de pomme de terre mise sur le marché (ministre)

M. Nouri a imputé la hausse ces derniers jours, des prix des fruits et légumes à "un dysfonctionnement dans les marchés" ajoutant qu’il envisageait de procéder, en collaboration avec le ministère du Commerce, à une opération d’organisation et de régulation des marchés afin de garantir la fluidité des produits notamment au niveau des marchés de gros.

Pour le ministre, ce dysfonctionnement du marché est dû à une faille entre les marchands de gros et ceux du détail. Une faille que le ministère tend à rattraper en tant que partie concernée, a-t-il ajouté.

La production "est disponible mais nous devons organiser le marché", a-t-il encore ajouté. Il a indiqué dans ce sens que les marchés de gros à l’instar de ceux d’Attatba et des Eucalyptus (Alger), ne répondaient pas aux moindres normes nécessaires.

"Une opération d’envergure s’impose pour réorganiser les marchés selon les normes requises et lutter contre les intermédiaires". (APS)

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!