Monde

Plus de 38.000 enfants risquent de mourir de faim en Somalie (ONU)

   "Plus de 731.000 personnes, dont 203.000 enfants restent sévèrement mal nourris et font face à une grave insécurité alimentaire", ont affirmé les experts de l’ONU dans leur rapport.

   L’Unité d’analyse de la sécurité alimentaire et de la nutrition (FSNAU) de l’ONU et le Réseau d’alerte précoce de la famine (Fews Net), financé par l’Agence américaine de développement (USAID), constatent, en se basant sur les dernières données collectées par les Nations unies, que la situation actuelle est la conséquence logique de la grave sécheresse qu’a connu dans la Corne de l’Afrique il y a trois ans, associée à la guerre civile, et qui avait tué plus de 250.000 personnes à l’époque.

   En dépit des pluies abondantes de ces derniers temps, "environ 202.600 enfants de moins de cinq ans souffrent de malnutrition aiguë, dont 38.200 sont très gravement mal nourris et présentent un risque élevé de morbidité et de mort", selon le rapport.

   "Les taux de malnutritions restent obstinément haut", a estimé le responsable de l’aide humanitaire de l’ONU en Somalie, Philippe Lazzarini, "les perspectives pour 2015 sont inquiétantes".

   Les islamistes shebab, qui ont reculé sur le terrain militaire et abandonné l’essentiel de leurs bastions du Centre et du sud somaliens, continuent néanmoins de contrôler de nombreuses zones rurales et mènent des actions de guérilla contre les forces gouvernementales ou l’Amisom.

 

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!