AlgérieSociété

Plus vieux assigné à résidence de France, un Algérien de nouveau devant la justice

Algérie – Kamel Daoudi, un Algérien condamné pour terrorisme, est devenu le plus vieux assigné à résidence de France. Pour des retards de pointage, il devra passer à la barre de nouveau à partir de ce jeudi. Il risque trois ans d’emprisonnement.

Depuis son assignation à résidence, le quadragénaire devait pointer trois fois à la gendarmerie de Saint-Jean-d’Angély, située en Charente-Maritime dans l’ouest de l’Hexagone. Entre juin et juillet, il a été en retard lors de deux pointages de 50 minutes, puis de 21 minutes, selon Bfmtv.

Ce jeudi, celui qui a été condamné en 2005 à six ans de prison pour une tentative d’attentat contre l’ambassade des Etats Unis à Paris passera devant les juges.

A la mi-octobre, Kamel Daoudi a saisi la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) pour faire condamner l’état français. Il estime être « assigné à résidence » à perpétuité.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close