PolitiqueMonde

Le Polisario condamne les allégations marocaines éhontées et mensongères

Le Front Polisario a condamné lundi « fermement » les allégations marocains irresponsables, éhontées et mensongères qui dénotent « les tentatives du Maroc de se soustraire à l’application de la décision du Conseil de Sécurité 2414 » concernant la poursuite des négociations directes entre les deux parties (Front Polisario-Maroc).

Dans un communiqué publié lundi par le ministère de l’Information repris par l’Agence de presse sahraouie (SPS), le Front Polisario « condamne les allégations marocains irresponsables, éhontées et mensongères », ajoutant que « ces actes démontrent une fois encore les tentatives de l’Etat de l’occupation marocaine visant à se soustraire à l’application de la décision du Conseil de Sécurité 2414 concernant la poursuite des négociations directes entre les deux parties (Front Polisario-Maroc), sans conditions préalables et de bonne foi, en vue de parvenir à une solution juste et durable qui garantisse au peuple sahraoui son droit inaliénable à l’autodétermination et à l’indépendance ».

Le Front Polisario a appelé le Conseil de Sécurité à « intervenir rapidement » pour faire face à la recrudescence de ces déclarations et attitudes irréfléchis qui dénotent la volonté et la détermination de l’Etat d’occupation marocaine à mettre en échec le processus de paix sous l’égide des Nations Unis au Sahara Occidental, indique le communiqué.

le Front Polisario

« En persistant dans sa campagne de désinformation, l’Etat d’occupation marocaine vise à entraver les efforts de l’Envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU au Sahara Occidental, également faisant fi de la loi constitutive de l’UA et de ses décisions », a souligné le Front Polisario.

« L’Etat d’occupation marocaine poursuit sa politique de provocation inacceptable, tel que relevé dans les déclarations de son ministre des Affaires étrangères accordées à un quotidien français dans lesquelles il a exprimé clairement la détermination du Maroc à poursuivre la politique de violence ignorant les répercussions de ces actes sur la sécurité et la stabilité dans la région », indique-t-on de même source.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close