En directAlgérie

Politique : L’opposition veut saisir le Conseil constitutionnel

Algérie-Pour réclamer leur droit de manifester à Alger, les animateurs du mouvement « mouwatana » veulent saisir le Conseil constitutionnel.

Les membres de ce groupe, constitué de personnalités de l’opposition, ont ainsi adressé des correspondances dans ce sens aux groupes parlementaires de l’opposition afin de pouvoir saisir le Conseil constitutionnel à propos de l’interdiction des marches dans la capitale. Ils demandent également l’annulation de l’article 98-28 qui oblige les formations politiques et les syndicats à se contenter des salles pour organiser des manifestations publiques. « Ces articles sont anticonstitutionnels », a indiqué Zoubida Assoul, porte-parole du mouvement Mouwatana, lors d’une conférence de presse animée ce mardi matin à Zeralda.

Parce que ce groupe de personnalités et de formations politiques n’a pas d’élus au parlement, il s’est adressé aux autres partis qui disposent de groupes parlementaires. « Nous les mettons devant leurs responsabilités », a indiqué Zoubida Assoul.

La nouvelle constitution, une cinquantaine de députés et une trentaine de sénateurs peuvent saisir le Conseil constitutionne

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!