En directPolitiqueAlgérie

Politique: Le PT s’en prend à Bouhadja et aux parlementaires de la majorité

Algérie-Deux jours après les déclarations du président de l’Assemblée populaire nationale, APN, qui a brocardé l’opposition, le Parti des Travailleurs a réagi.

Fans un communiqué qui a sanctionné les travaux de son bureau politique, le Parti de Luisa Hanoune ne s’est pas montré tendre avec Saïd Bouhadja. « L’utilisation partisane du perchoir de l’APN par le président de l’instance législative plurielle, faut-il le rappeler, est une dérive politique en nette contradiction avec la constitution révisée en 2016 qui d’ailleurs est sensée octroyer plus de prérogatives à l’opposition parlementaire », note le parti des Travailleurs dans son communiqué. Le bureau politique du PT estime également que que le président de l’APN a « outrepassé ses prérogatives et a usurpé celles du président de la république à qui est adressée la lettre signée par des centaines de milliers d’Algériennes et d’Algériens ».

Sur un autre chapitre, le parti de Louisa Hanoune s’est violemment attaqué aux sénateurs du FLN et du RND qui ont boycotté la séance d’ouverture de la nouvelle session du parlement. Le parti a dénoncé « l’attitude gravissime et sans précédent » de la majorité des membres du Conseil de la nation issus du PFLN, RND et du tiers présidentiel qui « se sont mobilisés en boycottant la séance d’ouverture de la session parlementaire pour exprimer leur solidarité avec un de leur collègue pris en flagrant délit de corruption, exclu d’ailleurs par son propre parti (RND) ». Cet incident montre, selon le PT, qu’aucune « réforme politique sérieuse incluant la lutte contre la corruption ne peut réussir sans un véritable renouveau politique et institutionnel ».

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close