En directAlgérie

Port d’Alger : transit de plus de 2,8 millions t de marchandises au 1er trimestre 2019

Algérie- Un total de 2,853 millions de tonnes de marchandises ont transité par le port d’Alger au cours du 1er trimestre 2019, soit une hausse de 1,03 %, en comparaison avec la même période en 2018, selon l’Entreprise portuaire d’Alger (EPAL). 

Ainsi, le trafic des marchandises débarquées a connu une hausse de 12,16 %, atteignant un volume de 2.648.624 tonnes, tandis que le trafic des marchandises embarquées a enregistré une baisse de 55,86%, atteignant un volume de 203.900 tonnes.

Cette hausse est induite essentiellement par l’évolution du trafic de conteneurs, explique l’EPAL dans sa périodique.

S’agissant du trafic de conteneurs traités, le port d’Alger a enregistré une hausse de 50,41 %, par rapport à la même période de l’année passée, soit 131.133 EVP (Equivalent vingt pied) pour une prévision de 91.875 EVP.

Cette variation est traduite notamment par le placement d’un plus grand nombre de navires à l’EPAL suite aux travaux d’infrastructures en réalisation au niveau de DPW.

La part des conteneurs traités par l’EPAL est de 60% sur un total de 217.939 EVP ayant transité par le port d’Alger durant le 1er trimestre 2019.

S’agissant du trafic des passagers, il s’est établi au cours du 1er trimestre 2019 à 34.036 passagers, contre 32.118 passagers durant la même période de 2018, soit une augmentation de (+6%).

La même tendance à la hausse a été observée pour le trafic auto-passager, présentant un total de 22.898 véhicules en 2019, contre 21.163 véhicules en 2018, soit une hausse de 8%.

Durant les trois premiers mois de l’année, 455 navires, dont 418 opérants, ont accosté au port d’Alger, atteignant 91% de l’objectif fixé, soit une baisse de 3,81%, par rapport aux réalisations de la même période en 2018.

Cette régression a concerné particulièrement  les navires pétroliers et céréaliers qui affichent pour le 1er trimestre 2019 un taux respectif de (-30%) et ( -32%) par rapport au même trimestre de 2018.

En matière de contrôle, 820 conteneurs entreposés au niveau des ports secs et entrepôts sous douanes sont programmés à l’inspection durant 2019. Ces sites sont rattachés aux inspections des Douanes: Pins maritimes, Ain Taya, Alger commerce et Boumerdes.

Le total général des conteneurs traités durant les années 2016 au 2018 était de 4396 unités, touchées par les procédures d’inspection ou de destruction, a précisé la même source.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close