En direct

Poursuite des mouvements sociaux, grève de la fonction publique

  •    "Le taux de participation a atteint 80% et le secteur le plus touché est celui des communes", a déclaré le président de la Snapap Belgacem Felfoul au micro de la radio publique Chaîne III.
  •  
  •    Les fonctionnaires sont en grève contre la dégradation de leur situation socioprofessionnelle et pour réclamer l’harmonisation des indemnités et l’intégration des vacataires.
  •  
  •    M. Felfoul a indiqué qu’une plate-forme en 11 points avait été déposée auprès des autorités de tutelle et a souligné la détermination des fonctionnaires à poursuivre le mouvement en cas d’absence de réponse.
  •  
  •    Les gardes communaux campent sur la Place des Martyrs en plein Alger depuis quatre jours. Ces suppléants des forces de sécurité, recrutés durant la guerre anti-islamiste (années 90 jusqu’en 2005), réclament une augmentation de salaire, l’intégration des radiés et l’incorporation de certains autres au sein de la gendarmerie et de la police.
  •  
  •    Le ministre de l’Intérieur, Dahou Ould Kablia, avait menacé lundi de les radier s’ils poursuivaient leur mouvement.
  •  
  •    Il est revenu à la charge mardi en affirmant que c’était "un corps de sécurité, un corps de paramilitaires dont la discipline est fortement exigée", ajoutant: "tous ceux qui se placent en dehors de cette logique rateront l’occasion de leur réinsertion".
  •  
  •    Quant aux médecins en spécialisation, ils maintenaient mercredi leur grève illimitée jusqu’à l’obtention de leurs demandes, dont l’annulation du service civil qui les oblige à exercer durant un à quatre ans après leurs études dans des zones reculées.
  •  
  •    Enfin, nombre d’étudiants continuaient à ne pas aller en cours un peu partout dans le pays, un mouvement entamé en février en faveur d’une équivalence entre anciens et nouveaux diplômes délivrés par l’enseignement supérieur.
  •  
  •    Selon la Chaîne III, les étudiants des grandes écoles sont retournés suivre leurs cours mercredi mais ont décidé de boycotter leurs examens.
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!