En direct

Près de 60% des trafiquants de drogue en Algérie ont moins de 35 ans

  •    "59,83% des individus impliqués dans des affaires de trafic de drogue en Algérie sont âgés de moins de 35 ans", a dit le directeur de la coopération internationale de l’Office national algérien de lutte contre la drogue et la toxicomanie (ONLCDT), cité par l’agence APS.
  •  
  •    Inaugurant les rencontres algéro-européenne sur la prévention et la répression de l’usage et du trafic de drogue, M. Kacimi a indiqué que le trafic de drogue dans son pays connaissait "une évolution rapide".
  •  
  •    L’Algérie "est un grand espace ciblé par les réseaux de trafic de drogue pour diverses raisons", a estimé le haut responsable face à des experts européens et algériens.
  •  
  •    Parmi les Européens, des Français, Italiens, Espagnols et Portugais. Ils prennent part à ces rencontres qui sont organisées en collaboration avec le groupe Pompidou relevant du Conseil de l’Europe et dans le cadre du programme du réseau MedNET de coopération algéro-européenne de lutte anti-drogue.
  •  
  •    D’un pays de transit, l’Algérie est devenue ces dernières années, "un pays consommateur" de drogue en particulier le cannabis et les psychotropes, selon M. Kacimi. "25.000 toxicomanes ont été admis dans des centres de désintoxication ces dix dernières années", a-t-il indiqué.
  •  
  •    "84% des toxicomanes ont un niveau d’instruction faible et 53% sont issus de familles instables", a-t-il précisé.
  •  
  •    "La production marocaine de cannabis passe par l’Algérie en direction de l’Europe et du Moyen-Orient, via la Tunisie et la Libye ou les principaux ports algériens", a-t-il également indiqué.
  •  
  •    Plus de 16 tonnes de cannabis ont été saisies en Algérie depuis le début de 2009 contre plus de 38 tonnes en 2008, selon les chiffres officiels.
  •  
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close