En direct

Près de 75 % des marchés informels ont été résorbés

 Près du quart, soit 73 %, des marchés informels recensés en Algérie ont été résorbés à ce jour depuis le lancement, en 2011, de l’opération d’éradication du commerce illicite, a indiqué mercredi à l’APS un cadre central du ministère du Commerce.

 Sur les 1.368 marchés informels recensés à l’échelle nationale, 999 ont été éliminés, a précisé le sous-directeur chargé des études et de la prospective, Ahcène Sid Ahmed, en marge des travaux d’un colloque national sur le commerce parallèle ouvert mercredi à l’université Mentouri de Constantine sur une initiative de la direction régionale du commerce, basée à Batna.

 Il a ajouté que sur les 48.506 personnes activant dans ces marchés illégaux, 20.491 ont été réinsérés dans de nouveaux marchés de proximités pour y exercer en toute légalité, soit 42% du nombre global.

 Le ministère de l’Intérieur et des collectivités locales avait entamé, en collaboration avec le ministère du Commerce, une vaste opération de résorption de ces marchés qui “occasionnent d’importantes pertes à l’Etat en raison de l’évasion fiscale”, a encore indiqué Sid Ahmed.

 L’opération a été accompagnée de la réalisation de 1.059 espaces commerciaux, dont 768 marchés de proximité et 291 marchés couverts, inscrits dans le cadre d’un programme mis au point par les deux ministères, a-t-il ajouté, précisant que 618 structures ont déjà été réceptionnées.

 “L’éradication de l’informel se fait au fur et à mesure de l’avancement de la réalisation et de la livraison du reste des marchés en cours de construction”, a-t-il affirmé, notant que des efforts étaient déployés pour lutter contre toutes formes de commerce illicite, et “se poursuivront dans l’ensemble des wilayas du pays à travers le renforcement des brigades de contrôle”.

 Abdelhakim Merad, responsable de la cellule de l’information et de communication de la direction du commerce de Constantine a précisé, par ailleurs, que plus de 144 tonnes de produits alimentaires avariés ont été saisis l’année dernière dans les douze communes de la wilaya

 Les contrôleurs de la qualité et de la répression des fraudes ont eu à effectuer, durant la même période, 27.626 interventions ponctuées par l’établissement de 3.849 contraventions et de 3.827 procès-verbaux.

commentaires

commentaires

Voir plus

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *