Economie

Présentation prochaine d’un projet pour la réorganisation des marchés des fruits et légumes

Algérie – Le ministre du Commerce, Said Djellab, a annoncé mardi à Bouira qu’il comptait présenter prochainement un projet au gouvernement pour réorganiser les marchés des fruits et légumes, et les  protéger du phénomène de la spéculation.

“Nous sommes en train de travailler sur ce mois de ramadan. Un bilan en sera fait, puis c’est tout un dossier que je vais présenter au gouvernement pour la réorganisation des marchés des fruits et légumes”, a précisé le ministre qui visitait le marché quotidien de la ville de Bouira ainsi que le complexe avicole d’El-Hachimia, d’une capacité de 500 000 £uf/jour (investissement privé).

Ce projet (dossier) portera sur l’examen des “maillons faibles” des marchés des fruits et légumes, a indiqué le ministre dans une déclaration à l’APS. “La spéculation et le manque d’organisation sont derrière la hausse des prix des fruits et légumes, c’est pour cela que j’ai décidé d’aller vers cette réorganisation des marchés”, a-t-il affirmé.

“Notre problème, c’est que nous avons des marchés non organisés, nous avons des marchés de détail, mais nous n’avons pas un tissu commercial. Je compte présenter un projet pour encourager la grande distribution et la création des centrales d’achat, donc nous allons travailler sur cet axe là  pour organiser les marchés”, a soutenu M. Djellab au cours de sa visite.

Pour les grandes villes, le ministre a signalé que son département allait travailler sur un système “spécifique” d’approvisionnement pour éviter toute spéculation.

“Cela va être analysé et fait avec des experts. J’ai reçu même des associations de protection du consommateur, et celles des commerçants (…). Nous comptons même créer plus tard  un conseil de concertation avec toutes les associations qui sont concernées par ce dossier que je vais présenter prochainement”, a ajouté le même responsable.

Selon le ministre Djellab, le projet va être élaboré en concertation avec les opérateurs économiques, le ministère de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, ainsi qu’avec le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales.

A une question liée aux préoccupations des boulangers qui réclament notamment la révision à la hausse du prix de la baguette, le ministre a répondu qu’il favorise l’option du dialogue afin de trouver de bonnes solutions aux doléances des boulangers. “La porte du dialogue est ouverte depuis mon arrivée. Je reçois les associations de protection des consommateurs, celles des commerçants, ainsi que des boulangers”, a indiqué le ministre.

Ce dernier a ajouté avoir demandé à ses services de recevoir les boulangers pour examiner leurs préoccupations qui, a-t-il dit, sont “connues”. “Nous allons travailler ensemble, il n y’a que la concertation qui aboutit à des solutions”, a indiqué M. Djellab, qui a inspecté également un abattoir dans la commune de Bechloul. Sur place et au cours d’un point de presse, le ministre a réitéré sa volonté d’oeuvrer pour la réalisation d’abattoirs industriels.

“Ces abattoirs industriels nous permettront d’importer directement le cheptel bovin et non pas de la viande coupée, et cela créera de l’emploi et nous reviendra moins cher”, a noté M. Djellab.

Le ministre du Commerce a clôturé sa visite de travail par une rencontre avec les cadres locaux du secteur qu’il a exhortés à renforcer le contrôle des pratiques commerciales ainsi qu’à veiller à la santé du consommateur notamment en ce mois de ramadan.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!