Culture

Président Bouteflika : la défunte Noura restera toujours « l’icône » de la chanson algérienne

 

   "L’Algérie et le milieu artistique viennent de perdre une étoile parmi les pionniers du chant authentique, l’artiste Fatima Badji, plus connue sous le nom de Noura, qui a honoré durant plus d’un demi siècle la chanson algérienne", lit-on dans le message de condoléances.

   La carrière de la défunte "lui a valu respect et estime eu égard à son engagement pour la chanson authentique qu’elle a magistralement interprétée avec la voix suave et mélodieuse qui était la sienne", a souligné le chef de l’Etat dans son message.

   "Les oeuvres perpétuant la mémoire des hommes, la défunte demeurera certainement l’icône de la chanson algérienne tant à l’intérieur qu’à l’extérieur du pays et son souvenir restera vivace avec celui de ces hommes et ces femmes qui ont voué leur vie à la préservation du patrimoine par l’innovation et la créativité", a ajouté le président Bouteflika.

   Le président de la République a émis le voeu que les "générations montantes dans ce domaine qui façonne le goût raffiné s’inspirent du combat livré par les aînés durant l’ère coloniale contre l’oubli et les pratiques abjectes de l’occupant ciblant l’authenticité algérienne".

   Pour le président Bouteflika, "la disparition de cette icône est une perte immense pour la scène artistique nationale".

   "En cette douloureuse épreuve, nous ne pouvons qu’exprimer nos condoléances les plus attristées à sa famille et à toute la famille artistique et prier Dieu Tout-puissant de les assister et d’accueillir la défunte en Son vaste paradis", a ajouté le chef de l’Etat. (APS)

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close