En directAlgérie

Présidentielle : Des maires refusent d’organiser le scrutin

Algérie- Après les magistrats, une quarantaine de maires algériens refusent d’encadrer la présidentielle prévue le 4 juillet.

Une quarantaine de maires sur les 1500 que compte l’Algérie ont annoncé hier, dimanche 15 avril 2019, leur refus d’encadrer l’élection présidentielle du 4 juillet. Par ce geste, ils apportent leur soutien à la contestation en cours contre le régime. Certains magistrats avaient également décidé de boycotter le scrutin.

Ces maires emboîtent ainsi le pas à certains magistrats, autre maillon important dans l’organisation des scrutins algériens, qui ont annoncé lundi leur décision de boycotter la supervision l’élection du 4 juillet.

Le maire de Yakourène refuse de préparer la présidentielle

Dans une lettre envoyée au wali de la wilaya de Tizi-Ouzou, le président de l’assemblée populaire de Yakourène, a refuser, de participer à la préparation de la présidentielle du 4 juillet prochain.

«En réponse à vos envois cités en référence, portant objet sus cité, j’ai l’honneur de porter à votre connaissance que, je ne procéderai pas à la révision ni à la préparation des élections présidentielles prévues pour le 04 juillet 2019, par respect à la volonté populaire dont je tiens ma légitimité ainsi que ma conviction personnelle et le respect de la décision de l’instance judiciaire de ne pas accompagner cette opération», a écrit le maire dans sa réponse au wali.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close