PolitiqueMonde

Présidentielle en Tunisie: Kaïs Saïed en tête selon les premières tendances

Les Tunisiens ont voté pour départager Nabil Karoui et Kaïs Saïed lors du second tour de la présidentielle, ce dimanche 13 octobre 2019. Si les résultats officiels ne sont pas attendus avant ce lundi soir, les premières estimations des instituts de sondages donnent une large avance au candidat conservateur avec plus de 70% des voix.

Les premières estimations sont sans appel. Le regain de mobilisation a profité à Kaïs Saied, le juriste indépendant qui s’impose ce soir. Selon les premières tendances des instituts de sondage basées sur les enquêtes sorties des urnes, il recueillerait plus de 70% des voix.

Une défaite nette pour Nabil Karoui qui espérait refaire son retard à sa sortie de prison cette semaineLes équipes de l’homme d’affaires ont préparé des recours pour contester les résultats, se basant sur le fait qu’en prison, leur champion n’a pas pu sillonner le pays à la rencontre des citoyennes et citoyens. Au quartier général de Nabil Karoui, à Tunis, c’est la douche froide. Le parti n’est pas en tête au Parlement, devancé par Ennahdha aux législatives de la semaine dernière. Et le candidat est défait largement ce soir.

RFI

Tags

Articles en lien

One Comment

  1. Cette semaine les Tunisiens se sont couverts de honte par deux fois: il y a cinq jours, lorsqu’on a vu sur écran les joueurs de l’équipe de mini foot voler des chaussures de sport ( neuf paires, rien que ça ) et des maillots dans un magasin en Australie non sans avoir auparavant perdu leur match 7 à 0 contre le Mexique, et aujourd’hui en élisant massivement ce chevalier à la triste figure porté sur le  » conservatisme » ( entendre par là: nahdaisme ) et dont ils vont devoir se taper la tronche à la télé tous les jours que Dieu fait.
    Après Merzouki l (e vendu aux Qatar et aux islamistes) à la tête de chameau, les Tunisiens ont décidément l’art de s’infliger des têtes d’épouvantail à même de leur faire mener une vie rêvée à la pointe de la charia.
    Tout ça pour ça.
    Je préconise l’arrêt de toutes les aides algériennes ( siphonnage de notre carburant et de nos produits subventionnés, libre circulation pour leurs chômeurs , afflux de touristes algériens, surveillance des frontières ) à ces mal votants. Déjà qu’ils n’ont même pas été fichus de voter pour Belmadi au Best Coach Fifa, même pas en troisième sur la liste, ça je leur garde un chien de ma chienne, c’est sûr.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close