PolitiqueAlgérie

Présidentielles 2019 : intervention de l’armée,rencontres politiques…à quoi joue Makri ?

Après avoir opposé, longtemps, à toute intervention militaire dans la vie politique en Algérie, le président du mouvement de la société pour la paix(MSP), Abderazak Makri , vient d’opérer un virage à 180 degrés en appelant l’institution militaire à  intervenir pour accompagner une transition  démocratique et économique dans le pays.

Le président  du représentant de la confrérie des frères musulmans en Algérie, à chaque sortie, sollicite l’institution militaire à prendre les commandes de l’Etat pour une période de transition politique et économique qui s’inscrirait dans un temps où le consensus avec les partis politiques et les «forces vives de la nation» ainsi que le mouvement associatif sera partie prenante dans cette transition démocratique, à quelques  mois de l’élection présidentiel prévue en 2019.

Makri a, également, rencontré l’ancien chef de gouvernement de Bouteflika et président de Talaie El Houriat ,Ali Benflis, ainsi que le président du mouvement populaire algériens (MPA) Ammara Benyounes , membre de la majorité parlementaire aux cotés du FLN ,RND, et Taj , mais qui critique les choix  de gouvernement. Selon le MSP,les deux rendez-vous entrent « dans le cadre d’une série de rencontres pour expliquer et débattre de l’initiative de consensus national ».

Concerné par les élections présidentielles de 2019 , Le MSP  ne cesse, notamment dans les dernières sorties de son chef, d’appeler la classe politique à l’élection d’un président consensuel qui gérera une période de transition  , jusqu’à ce que le pays surpasse la situation économique et politique difficile dans laquelle se trouve.

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!