En direct

Prison pour un islamiste arrêté en Espagne, un autre libéré

  Un militant islamiste présumé arrêté mardi  en Espagne et soupçonné d’appartenance à une cellule proche d’Al-Qaïda au  Maghreb islamique a été placé vendredi en détention par la justice, tandis  qu’un second a été remis en liberté, a-t-on appris de source judiciaire.    Les deux hommes avaient été présentés par le ministre de l’Intérieur, Jorge  Fernandez Diaz, comme des "loups solitaires" recrutés via Internet par des  cellules proches d’Aqmi au Mali.    Nouh Mediouni, âgé de 23 ans, d’origine algérienne et arrêté à Saragosse,  dans le nord de l’Espagne, a été placé en détention par un juge du tribunal de  l’Audience nationale, à Madrid, chargé des affaires de terrorisme.    L’homme a été mis en examen pour "appartenance à une organisation  terroriste", tout comme Hassan El Jaaouani, 52 ans, d’origine marocaine et  arrêté à Murcie, dans le sud-est de l’Espagne, qui a lui été laissé en liberté  faute de charges suffisantes.    Frappée le 11 mars 2004 par des attentats islamistes contre des trains de  banlieue à Madrid, qui avaient fait 191 morts, l’Espagne a procédé depuis à de  nombreuses arrestations dans les milieux extrémistes.    Au total, selon le ministère de l’Intérieur, 13 militants islamistes  présumés ont été arrêtés depuis l’arrivée au pouvoir du gouvernement de Mariano  Rajoy à la fin 2011. Certains d’entre eux ont cependant été remis en liberté. 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!