Monde

Procès de l'attentat de Bangkok : les deux accusés chinois ouïghours clament leur innocence

Deux Chinois ouïghours soupçonnés d’un attentat meurtrier en août 2015 à Bangkok ont plaidé non coupables mardi lors de leur procès, le poseur de bombe présumé dénonçant des “tortures”.

  Bilal Mohammed, identifié également sous le nom d’Adem Karadag, et Yusufu Mieraili ont pris place, menottés et pieds nus comme le veut la pratique judiciaire thaïlandaise, sur le banc des accusés du tribunal militaire de Bangkok.
 
  Ces deux Chinois de l’ethnie turcophone musulmane ouïghoure ont plaidé “non-coupables” des charges de meurtres avec préméditation et possession d’armes illégales. 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!