Monde

Maroc: le procès du leader du mouvement “hirak” , Nasser Zefzafi, s’ouvre aujourd’hui

Le procès du leader du mouvement “hirak” qui mène la contestation populaire au Rif marocain, Nasser Zefzafi, débute lundi à Casablanca, sur fond d’appels des organisations des droits de l’Homme et d’ONG internationales à la libération par les autorités marocaines de tous les “prisonniers politiques” et à la fin de la répression féroce menée par le pouvoir à Rabat contre sa propre population.

Emprisonné depuis la fin mai pour avoir interrompu le prêche d’un imam dans sa ville d’Al-Hoceïma dans le nord du Maroc, Zefzafi doit passer en milieu de matinée devant les juges de la chambre criminelle de la Cour d’appel de Casablanca, selon des médias.

Le chef du “hirak” (la mouvance, nom donné localement à la grogne sociale), fait face à de lourdes charges, notamment “atteinte à la sécurité intérieure”.

Pour rappel, la mort atroce d’un poissonnier dans un camion-benne au mois d’octobre dernier à Al-Hoceima alors qu’il voulait sauver sa marchandise saisie de la destruction, avait mis le feu aux poudres dans une région marginalisée, manquant de tout.

Depuis cet évènement tragique, Zefzafi, un chômeur de 39 ans, menait la le mouvement revendicatif soci-économique. Ainsi, la ville d’Al-Hoceïma et la localité voisine d’Imzouren ont connu depuis plusieurs mois des manifestations pacifiques, rassemblant parfois des milliers de personnes, pour réclamer le développement d’une région exclue des programmes de développement.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!