Sports

Procession funèbre interminable à Gaza

  • Enveloppée dans un drapeau palestinien, sa dépouille trône au milieu d’un salon vide. Sur les murs blancs, seul un portrait du défunt dirigeant Yasser Arafat est accroché.
  •  
  • L’atmosphère est lourde, entre les pleurs des femmes et les cris des enfants. "Il fut un défenseur de notre cause nationale et de la Palestine. Il a vécu en combattant, il est mort en martyr", souffle l’une d’elles, enveloppée dans une longue robe noire.
  •  
  • Chacun apporte ses condoléances, lâche un mot à des proches. Le corps est ensuite extrait de la maison, et les prières funèbres cèdent la place aux cris de vengeance, lancés par des centaines de personnes massées dehors.
  •  
  • "Vengeance, vengeance O Azzedine al-Qassam!", la branche armée du Hamas, scande la foule, en transportant le corps jusqu’au cimetière "des Martyrs" de Rafah.
  •  
  • Tawfik Jaber a été tué samedi dans une attaque aérienne contre le quartier général de la police, dans le centre de la ville de Gaza, où des dizaines de policiers participaient à une remise de diplôme. Au moins 30 d’entre eux ont été tués sur le coup dans cette frappe.
  •  
  • A un jet de pierre de là, au stade municipal de la ville, des milliers de Palestiniens se prosternent devant 15 corps, alignés sur la pelouse verte. La plupart sont des membres de la branche armée du Hamas.
  •  
  • L’un d’eux est celui de Hamouda Hamouda, 20 ans, enseveli dans le bombardement d’une des "230 cibles" visées par l’aviation israélienne, qui mène depuis samedi une campagne sans précédent à Gaza depuis l’occupation des territoires palestiniens par Israël en 1967.
  •  
  • "C’est une vrai boucherie … Des jeunes tués de sang-froid. Ils ont été fauchés par surprise par leurs missiles alors qu’ils se trouvaient dans leur quartiers généraux", se lamente Hamdane Hamouda, un membre du clan.
  •  
  • La rage dans les yeux, il ajoute: "La résistance ripostera. Pas seulement avec des mots mais avec des actes". 
  •  
  • "Mort à Israël, mort à l’Amérique": le slogan a résonné partout pendant cette journée de deuil.
  •  
  • De Beit Hanoun au nord, à Rafah au sud, en passant par Khan Younès et Deir al-Balah, les mêmes scènes se sont répétées, alors que les rues du territoire, vidées de ses passants, étaient sillonnées par les ambulances portant secours aux victimes des frappes continues.
  •  
  • A Gaza ville, certains habitants commençaient à peine à prendre conscience de l’ampleur de l’opération israélienne, qui a encore accru la haine envers Israël et la désillusion face aux réactions des pays arabes.
  •  
  • "Je suis attristée par l’état de la nation arabe. Notre peuple meurt sans être défendu", lance l’imam Hassan, alors qu’il observe sa mosquée détruite par un raid aérien, dans une des principales artères de Gaza.
  •  
  • Les attaques israéliennes ont fait 282 morts, en majorité des policiers du Hamas, et plus de 600 blessés, selon un nouveau bilan des services d’urgence palestiniens.
  •  
  •    
  • Ennahar/ AFP

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!