AlgérieEconomie

Projet de Loi de finances 2019 : RAS, en attendant la complémentaire !

Algérie – L’avant-projet de Loi de Finances pour 2019, examiné dimanche dernier lors d’une réunion du gouvernement, n’apporte pas de changements conséquents, tant sur le plan fiscal que sur le plan budgétaire.

Dans le Rapport de présentation de cet avant-projet de Loi de Finances, dont ALG24 détient une copie, l’on constate que le texte est établi sur la base d’un baril de pétrole à 50 dollars et un taux de change de 118 dinars algérien pour un dollar américain.

Cet Avant-projet prévoit des ajustements presque insignifiants, notamment une légère baisse des dépenses d’équipements, alors qu’une hausse du budget de fonctionnement est prévue. Ce qui laisserait penser qu’une Loi de finances complémentaire pourrait être proposée à la mi-2019,d’autant plus qu’une loi de finances complémentaire est souvent plus facile à faire voter.

Les dépenses d’équipement baissent sensiblement (-6.1% pour les autorisations de programmes qui baisseront à 2.601,7 milliards de dinars et -12.2% pour les crédits de paiements qui se situeraient à 3.547,7 milliards de dinars contre 4.043,3 milliards pour l’exercice en cours), lit-on dans ce rapport.

Par ailleurs, les transferts sociaux budgétisés s’élèveront à 1772,5 milliards de dinars, représentant 8,2% du PIB et en hausse de 12,5 milliards (+0,7%) par rapport aux prévisions de la Loi de finances 2018, précise le même rapport.

Lire aussi : Algérie : Le PLF-2019 prévoit un effondrement des réserves de changes

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close