En direct

Quelque 103.000 réfugiés syriens enregistrés dans les pays voisins

      Les violences en Syrie provoquent une  rapide augmentation des déplacés dans la région, avec 103.000 personnes  réfugiés enregistrées ou qui reçoivent une assistance en Irak, Jordanie, Liban  et Turquie soit plus de 10.000 de plus en 15 jours, a indiqué vendredi l’ONU.    "Le nombre de personnes qui cherchent un refuge dans les pays voisins  augmente rapidement", indique le Bureau de coordination des Affaires  humanitaires de l’ONU, dans son dernier bulletin sur la Syrie    "Il y a maintenant plus de 103.000 Syriens enregistrés comme réfugiés et/ou  qui reçoivent une assistance en Irak, en Jordanie, au Liban et en Turquie, une  augmentation de plus de 10.000 depuis le 21 juin".    Et le flux des réfugiés ne tarit pas dans les pays voisins. Entre 4.000 et  5.000 Syriens sont encore arrivés cette semaine en Jordanie, selon le  Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).    Outre les réfugiés, des milliers de familles ont aussi été déplacées par  les violences à l’intérieur de la Syrie ces deux dernières semaines en raison  de l’intensification des combats dans les régions de Damas, Deir Ezzor et Homs,  s’inquiète l’Ocha (bureau de coordination des affaires humanitaires).á    Ainsi, des informations indiquent que près de 30.000 personnes ont fui Deir  Ezzor en direction du nord, vers Hassekeh et Ar-Roqqa.    En outre, beaucoup des 200.000 résidents de Douma, près de Damas, ont fui  vers le centre de Damas, précise l’Ocha.    Plus de 1,5 million de personnes ont besoin d’aide humanitaire en Syrie,  selon l’ONU.    Le porte-parole d’Ocha à Genève, Jens Laerke, a souligné que les agences  humanitaires de l’ONU disposaient toujours d’un accès limité à la Syrie, et  travaillaient donc avec des ONG locales.    Le 5 juin, l’organisation avait pourtant annoncé que la Syrie autorisait  l’accès humanitaire de l’ONU et d’ONG sur 4 sites (Homs, Idlib, Daraa et Deir  Ezzor). Mais dans les faits cet accord n’est pas pleinement entré en vigueur.    Des affrontements entre soldats et rebelles syriens ont encore éclaté  vendredi dans un quartier de Damas, au lendemain d’une journée sanglante durant  laquelle les violences ont fait 90 morts à travers la Syrie, selon  l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).
 

 Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!