En direct

Rachid Nekkaz menace et pose un ultimatum au militant Aref Mechakra

Décidément, Rachid Nekkaz n’en finit pas de faire parler de lui !

Le candidat malheureux des élections présidentielles de 2014 s’est vu entraîné dans une nouvelle polémique suscitée par l’internaute et « militant des droits de l’homme », Aref Mechakra.

En effet, Aref Mechakra avait dévoilé, sur le plateau d’une chaîne de télévision privée algérienne, un document portant des accusations de fraude contre Rachid Nekkaz. Ce dernier a nié violemment ces « fausses accusations » et exige des excuses publiques dans les 48 heures.

« Le faux document présenté par Aref Mechakra […] a été écrit par lui-même avec  » un français cassé  » », écrit Nekkaz sur sa page Facebook. « Il affirme qu’il y a un  » tribunal judiciaire à Orly ». Il n’y a pas et il n’y a jamais eu de « tribunal judiciaire » dans la ville d’Orly comme l’affirme Mechakra dans son faux document », a-t-il affirmé avant de poursuivre : « Ces accusations sont totalement fausses. Elles portent gravement atteinte à ma réputation d’homme public et de citoyen algérien ».

Par ailleurs, Nekkaz affirme dans un commentaire posté sur sa page Facebook que des membres de la familles de Mechakri lui ont présenté des excuses. 

Rachid Nekkaz conclut en menaçant : « J’ignore qui manipule et qui paye Aref Mechakra. Mais s’il ne présente pas des excuses publiques d’ici 48heures, mes avocats vont déposer une plainte contre lui devant un tribunal algérien ».

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close