Société

Ramadhan 2014 : 54 milliards de dinars dégagés pour les actions de solidarité (ministre)

   "Une importante opération de solidarité, pour le mois de Ramadhan, a été lancée par le ministère de la Solidarité nationale qui a engagé 54 milliards de dinars pour venir en aide aux familles nécessiteuses", a précisé Mme Meslem, sur les ondes d’Alger Chaîne III.

   Le nombre de personnes nécessiteuses est estimé à un million, six cent soixante milles sur tout le territoire national, a relevé la ministre.

   L’aide aux personnes dans le besoin sera repartie sous forme de colis d’un montant de 4000 à 8000 Da, a souligné Mme Meslem, précisant que le contenu du colis variait en fonction des wilayas.
Pour lutter contre le détournement de ces colis, Mme Meslem a averti que des mesures ont été prises pour un "contrôle rigoureux", à travers toutes les wilayas.

   Mme Meslem a annoncé, qu’à partir de l’année prochaine, l’aide se fera sous forme d’aides financières, après une actualisation du fichier recensant les personnes "vivant sous le seuil de pauvreté".

   Pour ce faire, l’invité de la radio a aussi fait savoir que l’action de solidarité sera bien organisée, afin de mieux cibler les personnes nécessiteuses et d’éviter le gaspillage.

   La distribution des colis a débuté depuis une semaine et toutes les familles dans le besoin en recevront d’ici la veille du mois sacré prévu la fin juin, a informé Mme Meslem.

   Evoquant le sujet des personnes handicapées, la ministre de la solidarité a annoncé que les allocations aux profits des "personnes vulnérables" seront augmentées de cent pour cent et passeront ainsi de 4000 à 8000 Da.

   Elle a également souligné que les procédures administratives d’accès aux allocations seront facilitées, en vue d’"améliorer le niveau de vie des personnes handicapées".

   L’Etat assure également une couverture sociale pour les personnes vulnérables, par l’accès, gratuit, aux soins et aux traitements, a noté Mme Meslem.

   S’agissant de l’insertion professionnelle, elle a rappelé que les entreprises étaient dans l’obligation d’employer des personnes handicapées ou de payer des indemnités qui seront versées à cette catégorie de la population.

   Par ailleurs, la ministre de la solidarité a abordé le sujet du fond d’aide pour les femmes divorcées (Hadhana), rappelant que ce fond servira à venir en aide aux mères divorcées, n’arrivant pas à subvenir aux besoins de leurs enfants.

   Elle a relevé que certains pères ne payent pas, pour diverses raisons, les pensions alimentaires pour leurs enfants après un divorce, et que le fond aura pour but d’aider les familles monoparentales à s’en sortir financièrement.

   Le texte de loi relatif à la création du fond "Hadhana" est en cours de préparation, a ajouté la ministre de la solidarité. APS

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!