SociétéAlgérie

Ramadhan 2018 : Quels prix pour le mois de la surconsommation ?

Algérie – Les prix des fruits et légumes seront cléments pendant le Ramadan, tout comme l’année dernière car, ce mois coïncide pleinement avec la période de la bonne récole saisonnière.

C’est du moins le constat fait, ce vendredi 20 avril 2018, par l’Association Nationale des Commerçants et Artisans. Son président Hadj Tahar Boulanouar, précise à ALG24, que ce ramadhan s’avère exceptionnel du fait qu’il coïncide avec l’abondance et la « disponibilité » des légumes et fruits de saison.

Les produits agricoles seront « disponibles » à des prix « à la portée de tous » et il n’y a aucun prétexte pour qu’il ait une « flambée », a t-il assuré

Il souligne que les agriculteurs sont optimistes.Ils affichent leurs satisfactions,compte tenu de la bonne récolte cette année, en raison de la bonne pluviométrie enregistrée ces trois derniers mois.
Autre raison, il relève qu’ : »en dépit de l’interdiction des produits alimentaire à l’importation depuis janvier dernier, le stock des produits importés en 2017 est largement suffisant jusqu’à fin 2018″.

Même chose pour les prix  des viandes rouges et blanches qui,seront, selon M Boulanouar « stables »,avec une certaine tendance haussière  » temporaire », du fait de l’affluence habituelle des consommateurs durant la première semaine du Ramadhan.

Les prix des fruits secs s’emballeront  durant le Ramadhan

A moins d’un moins du Ramadhan, M Boulanouar  indique que les prix des fruits secs notamment les raisins secs, les pruneaux, les abricots secs  et bien d’autres fruits seront revus à la hausse en prévision du mois de ramadan. Ces produits alimentaires sont nécessaires pour la préparation des plats traditionnels très prisés durant ce mois sacré.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close