Sports

Raouraoua va ester Hannachi en justice

  • Ce dernier était, il y a peu de temps l’un des meilleurs alliés de Raouraoua, avant que la relation entre les deux hommes ne se détériore suite à la demande du président de la FAF du remboursement des frais d’avion qui avait transporté l’équipe de la JSK au Nigeria. Demande que Hannachi a considéré comme une provocation du premier responsable de la Fédération algérienne de football. Une manière de briser la JSK qui a réussi à hisser le football algérien haut dans le ciel africain, grâce à ses résultats réalisés à la ligue des champions Arabes.
  • Le président de la JSK, Mohand Cherif Hannachi avait qualifié Raouraoua de « dictateur » à cause du refus de la FAF d’aider son club qui a atteint les demi-finales pour la première fois dans son histoire. Ces propos ont irrités Raouraoua qui a décidé de porter l’affaire en justice pour diffamation. Le conflit entre les deux personnes risque
  • D’exploser, surtout après les déclarations de Hannachi de « révéler des vérités », et qu’il possédait des preuves contre le président de la FAF.
  •  
  • Hannachi : « C’est moi qui devais le poursuivre en justice »
  •  
  • Le président de la Jeunesse sportive de Tizi Ouzou (JSK), a exprimé son étonnement suite à la décision de Raouraoua de l’ester en justice, faisant savoir que « c’est lui qui est fautif, pas moi », fuyant ses responsabilités envers la JSK, en réclamant le paiement des frais de transport par avion au Nigeria.
  • C’est moi qui devais l’ester en justice pour avoir failli à son devoir envers les clubs algériens. Il est de mon devoir de défendre le club et de lui demander d’assumer ses responsabilités en tant que président de la FAF envers les clubs algériens et à leur tête la JSK qui a honoré le football algérien.
  •  
  • Ennahar Akram B.
  •  
  •  
  •  
  • La FAF estera en justice Mr HANNACHI
  •  
  • La  Fédération Algérienne de Football a eu a connaître, au travers  de certains articles de la presse spécialisée, les déclarations irresponsables et le comportement irrévérencieux de Monsieur Hannachi  Mohand chérif à l’égard du Président de l’instance fédérale et des  Dirigeants  du Football National.
  • Par conséquent, La Fédération a décidé d’ester en justice  Monsieur Hannachi  Mohand Chérif.
     
    Nonobstant les suites  que pourrait  générer une telle procédure judiciaire, ce cas d’espèce sera soumis  à l’appréciation et aux décisions du Bureau Fédéral ,qui aura à se prononcer  sur la teneur  des affirmations calomnieuses et diffamatoires de Monsieur  Hannachi  Mohand Chérif ,qui sont contraires  à l’éthique sportive,  à la  morale et  aux règles de déontologie et ce en application des Règlements Généraux régissant la pratique du football en Algérie.
  •  
  • Ennahar/ FAF
  •  

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!