En direct

Ratissage à ‘Asfour’, ‘Fellaousen’ et ‘Beni Senousse’ à Tlemcen

  • Selon des sources sécuritaires, des contactes secrets ont été effectués entre les autorités marocaines et algériennes dans le cadre de la lutte contre le terrorisme à la suite du déploiement de groupes terroristes sur la bande frontalière ouest essentiellement dans la région ouest de l’Algérie qui est devenue, vu sa position de transit des groupes armée pour la contrebande d’arme qui prend ces dernier temps une propensions dangereuses.
  •  
  • Dans ce cadre, l’émir de la région de Zouia, connu sous le nom de Abou Daoud, alias Karkabou Djamel, active toujours et aurait commis des opérations qui ont coûtées la vie à des éléments des douanes et des gardes communaux en 1995. Celui-ci avait rejoint le GIA à cette époque. Malgré les tentatives de sa famille, en collaboration avec les services de sécurité, de le convaincre de se rendre et de bénéficier de la grâce présidentielle, il avait refusé.
  •  
  • Karkabou a tenté à maintes reprises de commettre des opérations terroristes contre les éléments de la gendarmerie nationale mais celles-ci ont échoué grâce à la vigilance de ces derniers.
  •  
  • Selon des sources bien informées, cet accord pourrait diminuer la contrebande d’arme essentiellement que la région frontalière ouest est devenue un point de transit pour la mafia de la contrebande. Et selon certaines sources, les éléments de l’armée ont été renforcés par des moyens et des équipements sophistiqués pour détecter les explosifs.
  •  
  • Ennahar/ S. Kahina

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!