Monde

RDC : sept civils tués dans une attaque attribuée à des rebelles ougandais

 Sept civils ont été tués dans l’est de la République démocratique du Congo dans une attaque perpétrée samedi par des rebelles ougandais des Forces démocratiques alliées (ADF), a déclaré dimanche à l’AFP un responsable administratif local.

 L’attaque a eu lieu dans l’après-midi à une dizaine de kilomètres à l’est de Mbau, dans le nord de la province du Nord-Kivu, a précisé Amisi Kalonda, administrateur du territoire de Beni, région où cette rébellion musulmane est accusée d’avoir tué plus de 400 civils au cours des dix derniers mois.

 “Hier on a retrouvé trois corps et aujourd’hui quatre autres, cela fait sept morts”, a déclaré M. Kalonda, joint par téléphone de Goma, la capitale du Nord-Kivu.
M. Kalonda a affirmé que l’attaque avait eu lieu dans une zone où les forces armées nationales (FARDC) ne sont pas installées et dont les habitants avaient été évacués face à la menace des ADF.

 N’en pouvant plus de leurs conditions de déplacés, les habitants étaient rentrés récemment chez eux pour pouvoir cultiver leurs champs et se nourrir.
Dans un communiqué, le Centre d’étude pour la promotion de la paix, la démocratie et les droits de l’Homme (Cepadho), ONG basée à Beni (250 km au nord de Goma), donne également un bilan de sept morts, dont six par décapitation, et le septième tué à l’armé blanche.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!