Sports

Real Madrid – Barcelone: les "clasicos" les plus marquants

  •    Les deux rivaux vont s’affronter à quatre reprises en moins de trois semaines: samedi en Championnat (32e journée), mercredi en finale de la Coupe du Roi puis le 27 avril et le 3 mai en demi-finales de la Ligue des champions.
  •    
  •    Le premier "clasico":
  •    Le Real et le Barça s’affrontent pour la première fois le 13 mai 1902, en demi-finales de la Coupe d’Espagne (qui deviendra plus tard la Coupe du Roi). 
  • Le Barça s’impose 3-1.
  •    
  •    Le premier en Liga:
  •    Pour la première saison de la Liga, le Championnat d’Espagne de 1re division tel qu’il existe encore aujourd’hui, en 1928-1929, le premier duel entre le Real et le Barça tourne à l’avantage des Madrilènes. Le 17 février 1929, ils s’imposent 2-1 dans le stade Les Corts de Barcelone. Les Catalans se vengent à Madrid le 9 mai 1929, en faisant tomber le Real 1-0 au stade 
  • Chamartin.
  •    
  •    Les plus humiliants:
  •    Lors de la saison 1934-1935 de la Liga, le Real a pulvérisé (8-2) le Barça à Madrid, le 3 février 1935. Mais ce sont les Catalans qui ont signé le "carton" de l’histoire récente des "clasicos" avec un 6-2 au stade Santiago-Bernabeu de Madrid le 2 mai 2009. Le Real avait ouvert le score par Higuain (14e). Mais Henry (18e, 58e), Puyol (20e), Messi (36e, 75e) et Piqué (83e) s’en étaient ensuite donné à coeur joie. Ramos avait temporairement réduit le score (56e).
  •    
  •    Le plus houleux:
  •    Le 21 octobre 2000, le Portugais Luis Figo, transféré pendant l’été du Barça au Real Madrid de Florentino Perez, est accueilli comme un "traître" par le Camp Nou. Sifflé, hué, le premier des "Galacticos" sera même dans l’impossibilité de tirer un corner, évitant une pluie d’objets venant des tribunes: des bouteilles de plastique, une bouteille de whisky et une tête de cochon de lait ! Malgré les appels au calme du défenseur du Barça Carles Puyol, le match sera interrompu pendant plusieurs minutes par l’arbitre avant de reprendre. Le score est presque anecdotique: une victoire 2-0 du Barça.
  •    
  •    Le plus "silencieux":
  •    Le 13 octobre 1999, le mythique attaquant du Real Madrid, Raul Gonzalez Blanco, fait signe au Camp Nou de se taire après avoir égalisé pour son équipe dans les dernières minutes (86e). Le Real ramènera un point du Camp Nou (2-2) et l’image de Raul, l’index sur les lèvres, devient un symbole de la fierté "madridiste" et l’une des plus grandes provocations vu du Barça.
  •         
  • Ennaharonline
  •  

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!