Monde

Regain de tension à Notre-Dame-des-Landes, au moins quatre blessés

 Trois gendarmes et au moins un manifestant ont été légèrement blessés dans des heurts entre opposants au projet de nouvel aéroport de Nantes et forces de l’ordre, lundi matin sur le site de Notre-Dame-des-Landes, a-t-on appris auprès de la préfecture de Loire-Atlantique.Parmi les gendarmes blessés l’un d’eux a été légèrement brûlé par un cocktail Molotov, a indiqué à l’AFP Patrick Lapouze, directeur de cabinet du préfet.Le collectif d’opposants fait pour sa part état de trois blessés parmi les manifestants et a dénoncé "une pluie des grenades assourdissantes et de lacrymos".Les heurts ont éclaté en début de matinée près d’un carrefour jugé stratégique de la Zone d’aménagement différé (ZAD), le carrefour dit de Fosses Noires – Chemin de Suez, dont les forces de l’ordre s’étaient retirées vendredi, à la veille d’une manifestation de "remise en culture des terres" qui a pacifiquement réuni plus d’un millier d’opposants samedi.Le collectif d’opposants avait annoncé dès dimanche son intention de conserver le contrôle de ce carrefour, dans un communiqué intitulé "soit ils nous virent, soit ils se cassent".Ils ont également annoncé une manifestation devant la préfecture à Nantes lundi à 16H00.Il s’agit des premiers heurts notables sur le site depuis plusieurs mois, une trêve relative ayant accompagné les travaux de la Commission du dialogue qu’avait mis en place le gouvernement fin novembre pour tenter de calmer les esprits. Cette commission a rendu ses conclusions la semaine dernière, soulignant la pertinence du projet d’aéroport tout en recommandant d’amender celui-ci.

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close