En directPolitiqueAlgérie

Règlement de la crise libyenne: Le rôle de l’Algérie mis en avant

Algérie – Le Vice-président du Conseil présidentiel du gouvernement d’Union nationale de Libye, Ahmed Miitig, a mis en avant, jeudi, le rôle de l’Algérie dans le règlement de la crise en Libye, la qualifiant de « pays pivot dans la région ».

« Nous espérons, à la faveur de cette visite, un retour en force de l’Algérie dans le dossier libyen, car c’est un pays sur lequel nous comptons énormément pour parvenir à un règlement », a déclaré M. Miitig à son arrivée jeudi à Alger pour une visite de deux jours.

Il a indiqué que le gouvernement d’Union nationale libyenne « effectuait des consultations avec toutes les parties, les Etats voisins et les pays qui soutiennent le processus démocratique et le caractère civil de l’Etat libyen », et ce dans le cadre du processus de règlement politique de la crise qui secoue la Libye depuis 2011.

Affirmant que « le gouvernement d’Union nationale de Libye est présent et qu’il est en mesure de travailler efficacement », M. Ahmed Miitig a tenu à rassurer le peuple algérien et les responsables algériens quant aux événements que connait Tripoli ».

Par ailleurs, le Vice-président du Conseil présidentiel du gouvernement d’Union nationale de Libye a salué les relations qui lient les deux pays, « se félicitant » de sa présence en Algérie, « pays voisin et ami qui partage avec la Libye l’histoire commune et des  relations connues de tous ».

La visite de M. Miitig en Algérie intervient suite aux derniers développements enregistrés à Tripoli, cible depuis deux semaines d’agression par les troupes du maréchal Haftar.

A son arrivée à l’aéroport international d’Alger Houari Boumediene, le Vice-président du Conseil présidentiel du gouvernement d’Union nationale de Libye a été accueilli par le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.

Par ailleurs, Ahmed Miitig a été reçu par le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah. L’audience s’est déroulée au siège de la Présidence de la République, en présence du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.

 

 

 

APS

 

 

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close