En direct

Réseau routier en Algérie : plus de 112.000 km réalisés et 10.000 km prévus à l’horizon 2014

   

L’Algérie, qui dispose aujourd’hui d’un réseau routier totalisant 112.696 km, verra la réalisation à l’horizon 2014 de près de 10.000 km de nouvelles liaisons routières à travers les différentes régions du pays.

Il s’agit de lancer, sur la période 2010-2014, quelque 740 projets portant sur le réalisation de 9.345 km de routes de différentes capacités et de 152 ouvrages d’art, dont des tunnels, des ponts et des échangeurs.

Outre la mise en chantier de nouveaux axes routiers, il sera question durant ce programme quinquennal de plusieurs opérations en vue notamment d’étendre les capacités des routes, leur développement et l’entretien des ouvrages d’art.

Parmi les projets retenus dans le cadre de l’extension de la capacité des infrastructures routières, 2.050 km de routes et 130 ouvrages d’art sont concernés par cette action. Sur ces 2.050 km, des axes routiers totalisant 1.300 km, situés dans le grand sud, feront l’objet de travaux de développement, selon les données du ministère des Travaux publics.

En effet, les liaisons routières concernées sont : Silet-Tinzaouatine (150 km), Tindouf-Adrar via Erg Chenachen (623 km) ainsi que le parachèvement de la route Transsaharienne dans l’axe Silet-Timiaouine (première tranche sur 200 km).

D’autres projets sont programmés au titre du quinquennat en cours, et qui portent, entre autres, sur l’aménagement des routes côtières en vue de contribuer à promouvoir le tourisme, parallèlement à la réalisation de "projets structurants", dans la capitale tels que le dédoublement de plusieurs pénétrantes vers la 2è rocade d’Alger.

Les chemins de wilaya (CW) 118, 249, 121 et 122 traversant la wilaya d’Alger feront l’objet de travaux de dédoublement et ce, dans le but de "former le maillage du réseau routier à l’Est de la capitale".

Un viaduc devant relier Oued Ouchayah vers la route nationale N1, des aménagements routiers autour de la Grande Mosquée d’Alger, sont aussi projetés, selon le ministère.

Le plan quinquennal 2010-2014 du secteur des travaux publics prévoit aussi la réalisation de grands ouvrages d’art, dont le pont Trans-rhummel à Constantine, un viaduc à Mila et un pont "en Y" à Annaba.


S’agissant du volet relatif aux infrastructures autoroutières de ce programme, il porte sur le parachèvement de l’autoroute est-ouest dont il ne reste que quelques tronçons entre Constantine et El Tarf, et la réalisation des équipements d’exploitation de cette autoroute qui s’étire de Tlemcen à El Tarf sur 1.720 km.

La rocade des Hauts plateaux (1.300 km), la pénétrante autoroutière port de Djendjen (Jijel)-Autoroute Est-Ouest (100 km) et la rocade Khemis Miliana Bordj Bou Arréridj (300 km), seront réalisés dans le cadre de ce quinquennat.

 
 

Algerie – ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!