En directAlgérie

Les résidents renoncent à la reprise des gardes, dénoncent l’attitude du ministère

Algérie – Déchiré par un conflit interne, le Collectif autonome des médecins résidents algériens (CAMRA) a décidé du gel de la décision de reprise de l’activité de garde.

Dans un communiqué diffusé aujourd’hui, jeudi 14 juin, le CAMRA se dit “surpris par une réponse négative et méprisante déclinant et rejetant tout dialogue”.

“C’est avec stupeur qu’il nous a été donné de constater que les médecins résidents qui se sont rendus à leurs services respectifs pour la reprise de l’activité de garde se sont purement et simplement faits refuser l’accès à leurs services respectifs, sous prétexte d’une note ministérielle”, s’indigne le Collectif.

Selon le CAMRA, certains médecins résidents ont même été déclarés exclus de leur service, dénonçant des “manoeuvres d’intimidation et de déstabilisation”.

Le Collectif annonce ainsi le “gel de la décision de reprise de l’activité de garde jusqu’à nouvel ordre tout en demerant disposé à toute négociation permettant un dénouement de la situation”.

Le CAMRA tente de resserrer les rangs

Divisé après la décision controversé de reprise des gardes d’urgence, le bureau national du Collectif autonome des médecins résidents s’est excusé et a tenté de s’expliquer et de rassurer.

“Le bureau national est constitué de treize médecins résidents qui se donnent corps et âme pour ce mouvement, partageant les inquiétudes et les vicissitudes des quinze mille résidents”, écrit le CAMRA.

Reconnaissant une “période difficile”, le CAMRA affirme avoir “su dépasser ces circonstances et réaffirme son union indivisible”.

commentaires

commentaires

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!