EconomieSociétéAlgérie

Retards dans les projets publics : Le temps de la fermeté promet Zaalane

Algérie – Retardement de l’entrée en exploitation des investissements. Pertes supportées par le Trésor en raison de la réévaluation des projets. Gel des fonds débloqués pour le financement.

Autant de préjudices engendrés par les retards dans la réalisation de projets publics et différentes opérations de développement à travers le territoire national.

« Nous ne devons pas fermer les yeux sur les retards dans la réalisation des opérations de développements ». C’est sur quoi a tenu à insister hier dimanche le ministre des Travaux publics et des transports, Abdelghani Zaalane.

Lire aussi : Zaalane: l’impératif d’entretenir et de préserver les infrastructures de bases . 

600 mises en demeures pour les entreprises défaillantes

Ainsi, et à ce titre, le ministre fera savoir que son département avait recensé 500 à 600 mises en demeures adressées à des entreprises accusant un retard dans divers projets à travers le territoire national.

A ce titre, le ministre a souligné que les mises en demeures adressées aux entreprises défaillantes et leur sanction son prévues dans les dispositions du code des Marchés publics. Mais aussi dans le décret présidentiel relatif à l’organisation des Marchés publics. M. Zaalane a enfin estimé que le contenu de ces marchés doit être scrupuleusement appliqué.

 

Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close