Monde

Réunion mi-octobre à Bamako du "groupe d'action anti-terroriste" du G8

  •    "La France participera à la réunion du +Counter-terrorism action group+ à Bamako", a dit le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, interrogé lors d’un point-presse sur cette réunion dont avait  fait part une source diplomatique dans la capitale malienne.
  •  
  •    Ce groupe a été créé à l’initiative de la France durant la présidence française du G8 en 2003. Il vise "au renforcement des capacités des pays de la région à lutter contre le terrorisme", a expliqué le porte-parole.
  •  
  •    "La France plaide depuis longtemps pour un engagement accru de ceux-ci et un renforcement de la coopération internationale dans la lutte contre le terrorisme dans le Sahel", a précisé M. Valero.
  •  
  •    La branche maghrébine d’Al-Qaïda avait revendiqué l’enlèvement de cinq Français, un Togolais et un Malgache – pour l’essentiel des collaborateurs d’Areva et de son sous-traitant Satom, filiale du groupe français Vinci – capturés à leur domicile, sur le site minier d’Arlit (nord du Niger), dans la nuit du 15 au 16 septembre.
  •  
  •    Selon des sources maliennes et françaises, ces sept personnes sont détenues dans des collines désertiques du massif du Timétrine (nord-est du Mali) dont les limites nord-est se situent à une centaine de kilomètres de l’Algérie.
  •  
  •    La lutte contre Aqmi sur un territoire immense et désertique s’avère très difficile, faute de moyens et d’une coordination suffisants entre les principaux pays concernés (Algérie, Niger, Mali, Mauritanie).
  •    
  • Ennaharonline

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!