En directAlgérie

Révélation – Le Mouvement Gülen en Algérie et le limogeage du général Toufik 

Algérie – C’est l’histoire non révélée d’une affaire algéro-turque mais dont les retombées se sont fait beaucoup plus ressentir en Algérie.  Trois ans après le départ du puissant patron du DRS (dissous), l’une des raisons qui ont motivées ce limogeage a été révélée à ALG24.

Selon une source très proche du dossier, tout a commencé lors de la visite du Président turc, Recep Tayyip Erdogan, en novembre 2014 en Algérie. Ce dernier avait protesté auprès des autorités algériennes contre l’existence en Algérie du Mouvement islamiste Gülen à travers des écoles privées et diverses sociétés.
Après cette protestation, le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, informa le général Toufik, de son vrai nom Mohamed Mediene, alors patron du renseignement algérien. Ce dernier transmit, ensuite, un rapport selon lequel le Mouvement Gülen, qui tentera par la suite un coup d’état contre Erdogan, n’était pas présent en Algérie. Ainsi donc, la Présidence de la République fît part de ce rapport à la partie turque.
Cependant, l’Ambassade turque en Algérie décidera de mener, quelques mois plus tard, une enquête par laquelle l’on découvre un réseau de financement du Mouvement Gülen qui comprend une quarantaine d’entités, dont une école privée à Bouzaréah (hauteurs d’Alger), des entreprises spécialisées dans le textile ainsi qu’une boîte de communication dirigée par un turco-tunisien du nom d’Anes. Ce dernier fuira d’ailleurs en Tunisie.
Le rapport a ainsi été transmis au Président Bouteflika, qui ordonna aux services de sécurité de confirmer son contenu. Les enquêteurs chargés de cette affaire ont très vite pu avoir la confirmation en apportant toutes les preuves nécessaires.
Suite à cela, la confiance du Chef de l’État en son patron du renseignement a été comme trahie. Cela aurait été la goutte qui a fait déborder le vase, d’autant plus qu’elle avait compromis presque des relations bilatérales entre les deux pays. La décision de mise à la retraite a été donc prononcée dans ce contexte.
Tags

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close