En direct

Revendications des partenaires sociaux : le ministère de l’Education entame la mise en œuvre des décisions

Le ministère de l’Education nationale a indiqué samedi qu’il avait entamé la mise en œuvre des décisions relevant de ses prérogatives et relatives aux revendications professionnelles et préoccupations soulevées par les différents partenaires sociaux.Le ministre de l’Education nationale, Abdelatif Baba Ahmed, a reçu samedi les sept syndicats agréés auprès du secteur ainsi que la fédération des associations des parents d’élèves dans le cadre de "la politique de suivi continu avec les partenaires sociaux et l’écoute des fonctionnaires pour la prise en charge effective de leurs revendications dans les limites des lois en vigueur", indique un communiqué du ministère."Toutes les préoccupations soulevées par les syndicats ont été évoquées et le ministère a entamé la mise en oeuvre des décisions relevant de ses prérogatives", ajoute le communiqué.Il s’agit de l’intégration dans les grades prévus par le décret exécutif 12-240 en maintenant le même échelon. "la situation a été réglée et envoyée aux directions de l’Education pour l’application de l’opération selon les nouvelles mesures avant la fin avril".Pour ce qui est des postes appelés à disparaître et exigeant un examen professionnel, le ministère a indiqué avoir "élaboré trois projets d’arrêtés ministériels relatifs aux concours et examens professionnels". Il s’agit d’un "arrêté qui définit la liste des établissements qui organisent les examens et concours et un autre arrêté qui définit les diplômes".Elaborés "en un temps record au niveau du ministère, les textes de loi ont été soumis aux services de la fonction publique pour examen", ajoute le communiqué."Une fois les textes adoptés, les examens professionnels seront organisés au profit des catégories citées dans le décret", a affirmé le ministère selon lequel les arrêtés concernant l’ouverture de concours "sont également prêts".S’agissant de la promotion des maîtres d’écoles primaires et des professeurs de l’enseignement moyen, le ministère a précisé que "le durée de formation a été réduite de trois ans à une année.Aussi un projet d’arrêté interministériel a été élaboré au niveau du ministère de l’Education en collaboration avec le ministère de l’Enseignement supérieur et la recherche scientifique. Il est en cours d’examen au niveau de la fonction publique".Pour ce qui est des postes aménagés, "des sessions seront organisées avec les représentants des syndicats dans la perspective d’élaborer un dossier qui définit les modalités d’organisation de cette opération".S’agissant des logements de fonction destinés aux fonctionnaires de l’encadrement éducatif dans les wilayas du sud, le ministère a indiqué qu’il était "en contact permanent avec les walis pour accélérer le rythme de réalisation".A propos de la circulaire définissant les critères de distribution de ces logements (5830 logements), le ministère a affirmé que "le dossier sera ouvert avec les syndicats".Concernant la prime su sud, le ministre a rassuré les syndicats que "les préparatifs et les études sont en cours au niveau du gouvernement pour la prise en charge de cette revendication dans les prochains jours".Par ailleurs, M. Baba Ahmed a annoncé la tenue de session de travail bilatérale avec l’ensemble des organisations syndicales agrées pour "examiner les préoccupations propres à chaque syndicat".Enfin le ministre a affirmé que les portes du ministère "restent ouvertes" à tous les partenaires sociaux soulignant que "la stabilité professionnelle, éducative et sociale des enseignants, instituteurs et l’ensemble des fonctionnaires est l’une des priorités du ministère qui les soutient pour l’intérêt de l’élève et des fonctionnaires".

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!