Monde

Rupture d'une digue en Indonésie: au moins 67 morts

  •    Quelque 500 personnes, dont des militaires, étaient mobilisées samedi pour poursuivre les recherches dans la zone dévastée vendredi très tôt par un torrent de boue à Cireundeu, dans la banlieue de la capitale indonésienne, a indiqué Sunaryo, coordinateur des secours.
  •  
  •    "Les recherches sont rendues difficiles par la boue et les nombreux débris", a-t-il précisé.
  •  
  •    La digue de terre protégeant le lac artificiel de Situ Gintung a commencé à craquer vendredi vers 02H00 (19H00 GMT jeudi) avant de rompre sur une vingtaine de mètres, vidant rapidement la quasi-totalité de l’eau du lac de Situ Gintung, qui s’étend sur une vingtaine d’hectares avec une capacité d’environ 2 millions de m3. En quelques minutes, environ 500 habitations ont été dévastées, l’eau emportant des toits, et parfois des murs. Des habitants ont comparé le désastre à un tsunami en raison de sa soudaineté et de sa force.
  •  
  •    Le nombre exact de morts et de disparus va être difficile à établir, a indiqué le responsable du centre de crise du ministère de la Santé, Rustam Pakaya. "Certains d’entre eux ont le même nom", comme cela est fréquent en Indonésie, selon lui.
  •  
  •    Les zones les plus touchées sont extrêmement peuplées et construites essentiellement de petites maisons peu solides, dont certaines ont été établies sur le flanc même de la digue de terre, construite à l’origine dans les années 1930 durant la colonisation néerlandaise.
  •  
  •    
  • Ennaharonline/ AFP

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close