Monde

Sahara occidental: le Polisario appelle Madrid à prendre une "position ferme"

  •    Dans un communiqué signé par Mohamed Salem ould-Salek, ministre des Relations extérieures de la République arabe sahraouie démocratique (RASD, reconnue par l’Union africaine mais pas par l’ONU), le Polisario demande au parti socialiste et au gouvernement espagnols "une déclaration qui dénonce explicitement l’assaut brutal perpétré par les autorités marocaines contre la population civile sahraouie dans le campement de Gdem Izik et la répression féroce en cours dans la ville de Laâyoune et dans le reste du territoire du Sahara occidental".
  •  
  •    Le Front Polisario "regrette que ni le PSOE ni son gouvernement n’aient adopté une position ferme et claire face à l’agression marocaine contre le peuple sahraoui" et "sollicite l’intervention de l’Etat espagnol pour protéger les citoyens sahraouis et faire respecter les droits de l’homme au Sahara occidental".
  •  
  •    Le ministre souhaite également que Madrid appuie "de manière déterminée  l’organisation d’un référendum d’autodétermination en vue d’une solution définitive de ce conflit de la décolonisation dont l’Espagne est la première responsable".
  •  
  •    Mohamed Salem ould-Salek demande enfin à Madrid d’"exiger la fin du blocus marocain imposé au Sahara occidental et le libre accès au territoire des observateurs et journalistes internationaux".
  •  
  •    Le 8 novembre, les forces marocaines ont démantelé par la force un camp de toile, au sud de Lâayoune, chef-lieu du territoire, où jusqu’à 15.000 Sahraouis s’étaient installés depuis la mi-octobre pour protester contre leurs conditions de vie.
  •  
  •    Le bilan officiel marocain a fait état de douze morts, dont dix parmi les forces de l’ordre, et de 163 arrestations. Le Polisario, soutenu par Alger qui milite pour l’indépendance du territoire, accuse Rabat d’avoir fait des "dizaines" de morts et plus de 4.500 blessés.
  •  
  •    L’Espagne a demandé au Maroc des "éclaircissements" et exprimé sa profonde "préoccupation" mais s’est abstenue de toute condamnation.
  •  
  •    Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc qui propose au territoire une autonomie sous sa souveraineté mais refuse l’indépendance.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!