Monde

Sahara occidental: nouvelle tournée de l'émissaire de l'ONU

  •    "M. Ross effectuera la semaine prochaine, à partir de lundi, une tournée" dans la région, a affirmé M. Moratinos à un groupe de journalistes en marge de l’édition de la World Policy Conference (WPC), organisée par l’Institut français des relations internationales (IFRI-Paris) et consacrée à la thématique "Gouvernance Mondiale".
  •  
  •     Une source diplomatique espagnole a déclaré à l’AFP que M. Ross devrait se rendre à Alger, Tindouf (camps des réfugiés sahraouies dans le sud-ouest algérien), Nouakchott et enfin le Maroc.
  •  
  •     Le chef de la diplomatie espagnole a ajouté avoir évoqué samedi à Marrakech avec son homologue marocain Taieb Fassi Fihri la coopération maroco-espagnole ainsi que la tournée de M. Ross.
  •  
  •    Répondant à une question sur le rôle de l’Espagne sur la question du Sahara occidental, M. Moratinos a affirmé qu’en diplomatie "il faut agir, convaincre" et assurer "la facilité et c’est ce que la diplomatie espagnole fait".
  •  
  •    Il s’agit de la 4e tournée régionale de M. Ross depuis sa prise de fonction en janvier 2009. Il s’efforce de faire redémarrer des pourparlers directs sous l’égide de l’ONU entre le Maroc et les indépendantistes du Polisario sur l’avenir du Sahara occidental.
  •  
  •    Des représentants des deux parties s’étaient séparés en février dernier après une réunion informelle de deux jours près de New York, sans parvenir à surmonter leurs désaccords. 
  •  
  •    Les trois premières sessions, tenues auparavant à Manhasset près de New York et Vienne, n’avaient pas permis un rapprochement des positions du Maroc et du Polisario.
  •  
  •    Ancienne colonie espagnole, le Sahara occidental a été annexé en 1975 par le Maroc. Le Polisario, soutenu notamment par l’Algérie, réclame un référendum d’autodétermination, sous l’égide de l’ONU, qui laisserait aux Sahraouis le choix entre trois options: rattachement au Maroc, indépendance ou autonomie sous souveraineté marocaine.
  •  
  •    Le Maroc propose un plan de large autonomie sous sa souveraineté, refusant toute indépendance.
  •    
  • Ennaharonline

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close