En direct

Sahara: un journaliste italien expulsé pour avoir donné une fausse profession

Un journaliste  italien, qui avait mentionné une fausse profession au moment de son arrivée à  Laâyoune, a été expulsé du Sahara occidental pour "non respect des formalités  en matière de couverture médiatique", ont indiqué lundi les autorités locales  citées par l’agence MAP.    Ce journaliste, arrivé dimanche soir, a affirmé être "employé de société"  et évoqué un séjour touristique, a par ailleurs précisé à l’AFP le wali  (préfet) Khalil Dkhil.    Il a aussitôt été expulsé vers Agadir, dans le sud du Maroc.    "Nous demandons aux journalistes qu’ils travaillent en toute transparence",  a ajouté M. Dkhil.    Les autorités marocaines avaient déjà annoncé la semaine dernière avoir  "expulsé trois militants norvégiens", entrés en tant que touristes mais qui  participaient, selon elles, à l’organisation "d’activités subversives".    Le Maroc propose un plan d’autonomie pour le Sahara occidental. Mais  celui-ci est rejeté par les indépendantistes du Front Polisario, soutenus par  l’Algérie, qui réclament un référendum d’autodétermination.    Des manifestations pro-indépendance ont eu lieu au cours des dernières  semaines sur place, dans la foulée du vote du Conseil de sécurité de l’ONU  prolongeant le mandat de sa mission, la Minurso, sans y inclure la question des  droits de l’Homme, comme les Etats-Unis en avaient un temps émis l’idée.    Les autorités locales ont fait état de 150 blessés parmi les forces de  l’ordre lors de violences en marge de ces rassemblements. Plusieurs dizaines de  manifestants ont également été blessés selon des ONG dont Amnesty International.    Six personnes, dont un mineur, ont été interpellées pour "violences contre  les forces de l’ordre" et "destruction de biens publics". 

commentaires

commentaires

Articles en lien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Le contenu est protégé !!